Accueil : Actualités : Etude : Plus de 2/3 des salariés souhaitent que leurs employeurs les forment davantage aux technologies numériques

Etude : Plus de 2/3 des salariés souhaitent que leurs employeurs les forment davantage aux technologies numériques

Près de 40% des 3600 employés européens interrogés et 36% des répondants français, affirment que leur manque de connaissances les empêche d’utiliser les nouvelles technologies de manière efficace. Pour la France, 66% souhaitent que leurs employeurs accordent une plus grande importance aux formations. Ils sont seulement 33% à penser que leur entreprise investit assez pour les former.

34% des salariés européens et 40% en France, disent ne pas bénéficier des bons outils et équipements pour tirer parti des nouvelles technologies même les plus basiques, telles que Microsoft Office, une imprimante multifonction ou leur ordinateur ; et encore moins des technologies numériques comme l’automatisation de processus complexes !

Les différences de générations toujours plus marquées
64 % des salariés français pensent que leurs collègues les plus jeunes sont plus aptes à travailler avec de nouvelles technologies. Plus inquiétant, ils sont 33% à penser que cet avantage pourrait menacer leur travail dans un futur proche. C’est d’ailleurs la peur du changement qui est l’une des raisons invoquées par 25% des 45 ans et plus, pour expliquer la lenteur du déploiement des technologies numériques en entreprise.
Or, à chaque tranche d’âge, des besoins différents : les séniors (55 ans et plus) souhaitent pour 48% d’entre eux que les technologies numériques leur donnent un accès immédiat aux données nécessaires pour accomplir leur travail. Les jeunes (18-24 ans) souhaitent quant à eux que ces technologies facilitent le développement de l’esprit d’équipe (19%) et l’accès à leur manager (12%). Les 25-34 ans y voient une opportunité de télé-travailler plus facilement (44%).
Les 34-44 ans ont une approche pragmatique : les technologies numériques doivent éliminer les tâches répétitives (pour 42%) et permettre d’automatiser les tâches administratives (pour 39%).
Les 45-54 ans estiment de leur côté à 34% que ces technologies doivent faciliter l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

https://www.ricoh.fr/

En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close